L’étouffement est l’une des premières causes de décès chez les enfants de moins de 1 an et la quatrième chez les enfants d’âge préscolaire et dans 95% des cas, le décès pas asphyxie se produit à la maison !

Ça fait peur, je sais, mais ne paniquons pas !

Surveiller son enfant lorsqu’il s’alimente et porter une attention particulière à la préparation des aliments plus risqués, aide grandement à la diminution du risque d’étouffement.

Je vous ai donc préparé un top 10 des aliments, qui selon moi, sont plus susceptibles de provoquer une obstruction des voies respiratoires chez le nourrisson et l’enfant.

C’est parti !


No. 10 – Les noix et arachides

Les noix et arachides dans leurs formes originales, sont risquées pour de jeunes enfants. Elles sont dures, donc difficiles à mastiquer, lisses et souvent de formes et de grosseurs idéales pour se loger dans les petites voies respiratoires de nos enfants. 

Avant l’âge de 4 ans, il est recommandé de ne pas offrir à son enfant des noix et arachides entières. Servez-les plutôt moulues, hachées finement, en poudre ou en beurre.


No. 9 – Les saucisses

La fameuse saucisse et un aliment fort apprécié des Québécois. On a l’habitude de les couper en rondelles et de les servir ainsi. Pour les enfants, ce n’est pas l’idéal.
En effet, le boyau maintenant la chaire de saucisse peut être difficile à mastiquer pour l’enfant et garde la bouché en « boule » ce qui est propice à l’étouffement.

Couper les saucisses sur le sens de la longueur avant de les trancher est un bon moyen d’éviter les incidents. Retirer le boyau pour ne servir que la chaire de saucisse est aussi une option gagnante !


No. 8 – Les feuilles de Laurier

Les feuilles de Laurier, que ferait-on sans elles pour assaisonner nos sauces à spaghetti !? Là, je ne vous dis pas de ne plus les utiliser, non-non. Il faut simplement être vigilant, car la feuille de Laurier séchée a tendance à se casser en petits morceaux. Ces petits morceaux, qui ne se mastiquent pas tellement bien, peuvent être avalés et coller à la paroi des voies respiratoires. Il peut s’en suivre un simple inconfort, mais peut aussi provoquer un grave trouble respiratoire selon la position du morceau. Cela est valide pour tout objet de la même forme, comme de petits autocollants, des morceaux de papier, les morceaux de plastique, etc.

Pour profiter du bon goût du laurier en toute sécurité voici 3 simples conseils :

+ porte une attention particulière sur le nombre de feuilles utilisé et retirez-les toutes au moment de servir les assiettes.
+ Évite de casser les feuilles en les disposant dans votre nourriture + supervisez les enfants pendant le repas

Ta sauce à spag sera délicieuse !


No. 7 – La viande coriace

Pense à un steak… Personnellement, j’aime bien de temps en temps, mais il doit être tendre à souhait. On a tous déjà croqué dans un steak et mastiquer notre bouchée plusieurs secondes sans en venir à bout. Imagine que c’est ton petit qui doit mastiquer longtemps sa bouchée avant de pouvoir avalé. Si ton enfant est comme le mien, il avalera avant d’avoir suffisamment mastiqué (sans parler qu’il aura probablement plus d’un morceau dans la bouche). Le risque avec la viande, c’est ça, que ton enfant ne mastique pas assez longtemps et qu’il avale un bouchon super compact.

Si tu sers de la viande rouge à ton enfant , choisis là très tendre et coupe là en petits petits morceaux ( Pour les pros DME, faites comme il se doit ;) ) et sépare les morceaux dans l’assiette.
Surveille ton enfant pour éviter qu’il ne se bourre les joues comme un écureuil ��.
Apprends-lui à bien mastiquer chaque bouchée.


No. 6 – Les raisins

Les raisins et autres aliments petits et ronds, sont propices à l’étouffement. Le risque réside dans leur forme et texture. Les raisins, le bleuet et les olives par exemple, sont lisses et peuvent facilement glisser dans nos voies respiratoires si on rate notre coup en les croquant.

Pour les servir aux enfants, coupe les en 2 ou en 4 (selon la taille) ils seront ainsi plus faciles à écraser dans leur bouche


No. 5 – La pomme

La pomme est un fruit dur. Le danger des fruits durs, est qu’un gros morceau se détache au moment de croquer dans le fruit et qu’il soit avalé « tout rond ». La pelure est également problématique puisqu’elle peut s’avérer coriace à mastiquer. Mais quel merveilleux fruit, il ne faut pas le négliger la là !

On recommande, avant 4 ans, de servir la pomme coupée en morceaux, sans pelure, râpée ou en purée.


No. 4 – Les bonbons

Il est recommandé d’éviter d’offrir des jujubes, bonbons durs, pastilles et autre aliment petit et collant à un enfant de moins de 4 ans. Leurs formes et textures sont à risque de provoquer une obstruction des voies respiratoires s’ils sont mal mastiqués ou avalés accidentellement.

Étant moi-même légèrement friande (Lire ici : Complètement obsédée ) des friandises je ne respecte pas toujours cette recommandation avec mes enfants.
Si je leur en offre, je choisis les bonbons facile à mastiquer, leur demande de rester calme lorsqu’ils les mangent et je garde un œil constant sur eux. Ha et … je leur brosse vigoureusement les dents !


No. 3 – Certains légumes crus

Les carottes, céleris, brocolis et autres légumes durs sont à éviter dans leurs formes crus. Trop coriaces pour leurs petites dents, les enfants pourraient les avaler sans les avoir mastiqués uniformément.

On s’entend qu’il est tout de même recommandé de donner des légumes à nos enfant hen !
Servez-les cuits, râpés ou en potage. Miam miam !


No. 2 – Le pop-corn

Ha non ! Pas le pop-corn… Et oui, il s’avère que le pop-corn peut être dangereux pour nos minis. Sa texture n’est pas uniforme. Le grain éclate, mais est toujours présent sous la dent, il peut donc rester coincé dans la paroi de l’œsophage.

Évite de le servir à un enfant de moins de 4 ans. Mais si tu es comme moi et que tu trouves qu’un film sans pop-corn, c’est, poche, supervise ton enfant et assure toi qu’il mange doucement et qu’il mastique à fond


No. 1 – Le pain

Voilà, c’est le top 1 !!!
Avant au moins 18 mois, on recommande de servir le pain grillé à un enfant. Il comporte des risques puisque la mie de pain est souvent collante et si elle n’est pas ramollie adéquatement dans la bouche elle peut former une boule et coller dans la paroi des voies respiratoires. Selon une étude de La Presse, parmi 120 personnes décédées par obstruction, dans 23 % des cas, c’est le pain qui est en cause. Quand même !

Pour servir du pain à vos tout petits, grille-le. Ainsi, il perdra sa texture collante. Coupe le en languette ou en très petits morceaux. Tu peux aussi y badigeonner une bonne quantité de beurre, compote de pommes, yogourt, etc. Pour le ramollir avant que l’enfant le mette dans sa bouche ! Encore une fois, le secret est dans la supervision et la prévention. Expliquer à son enfant que ne pas faire l’écureuil (se faire des réserves dans les joues haha) et de mastiquer longtemps avant d’avaler, c’est un bon début !

Bon appétit à vos tout petits ! 

Share This

Livraison gratuite pour les paniers de 85$ et plus !